Centre commercial de Liège Médiacité

Médiacité, un centre commercial durable pour une Liège qui renaît

La ville de Liège a été la capitale industrielle de la Wallonie pendant des années, mais avec la fin des années 1960, elle a connu un lent déclin. Ces derniers temps, et dans une transformation qui rappelle en partie celle de Bilbao, Liège renaît en tant que ville moderne au sens positif du terme, avec des constructions comme sa nouvelle gare : symbole du nouvel esprit et, surtout, de l’utilité pour ses habitants. La gare, œuvre de Santiago Calatrava, a été nommée par certains comme la Cathédrale de la Lumière (pour son éclairage naturel et ses briques de verre) et par d’autres comme le Moteur de la Renaissance de la ville (slogan choisi par les autorités lors de leur présentation officielle). Mais chaque moteur a besoin d’autres pièces pour fonctionner et l’une d’entre elles sera Médiacité.

Pour l’instant, ce centre commercial et de loisirs est situé à proximité de l’EuroLiege TGV, la toute nouvelle gare, ce qui constitue un grand défi car il exige d’être à jour ou, du moins, de ne pas se désynchroniser. La Médiacité, qui sera inaugurée fin octobre pour coïncider avec le début de la redoutable campagne de Noël, a été décrite comme durable, efficace sur le plan énergétique,… C’est facile à dire mais pas si facile à prouver, alors allons-y. Première information : sa situation (elle serpente dans le centre ville) et ses accès permettent aux clients de s’y rendre à pied, à vélo ou en utilisant les nombreuses lignes de bus qui passent dans les environs.

Une fois à l’intérieur, ceux qui l’ont déjà visité disent qu’il attire l’attention parce qu’il maximise la lumière naturelle – une denrée rare en Europe centrale – tout au long de la journée grâce à de nombreuses fenêtres et lucarnes. D’autres stratégies pour réaliser des économies d’énergie sont plus radicales, par exemple, les magasins ont une utilisation limitée de l’électricité pour réduire leur consommation. En plus de ces mesures, des chaudières à condensation à gaz à haut rendement et la présence d’un matériau semi-réfléchissant utilisé comme couverture aident à réguler la température. Quant à la qualité de l’air, elle sera gérée par des stations de traitement autonomes réparties sur les toits.

Médiacité, un centre commercial durable à Liège

Mais je n’ai pas encore fini avec les toits, car c’est là que l’eau de pluie sera recueillie pour être stockée et utilisée ultérieurement. Une fois mis dans la farine, les déchets seront correctement séparés afin de pouvoir être éliminés de la bonne manière. En bref, un engagement en faveur des matériaux de construction les plus avancés sur le plan environnemental, la réduction des émissions de carbone et une conception que son principal responsable définit comme « consciente ». Je parle de l’architecte israélien – mais résident de Londres – Ron Arad. Nous verrons si, dans les prochaines années, Médiacité, qui a suivi les paramètres du BREEAM pour la construction écologique, devient une référence pour les centres commerciaux du futur.

Bien que ce qu’il abrite à l’intérieur ne soit pas loin du reste des centres : magasins, cinémas, bowling, restaurants, bureaux et patinoires, l’installation qui pose le plus grand défi en matière de réduction de l’empreinte carbone. Arad, connu surtout pour ses conceptions de meubles, a été renforcé par RTKL, un studio d’architecture avec soixante ans d’expérience et des projets répartis dans le monde entier qui se caractérise, selon ses propres termes, par le fait de « tenter d’améliorer la condition humaine en façonnant la façon dont les gens vivent, travaillent et s’amusent, en laissant un héritage positif, efficace et productif en ce qui concerne les ressources naturelles ». Il semble que Médiacité soit à la hauteur de cette philosophie mais aussi du prestige de Ron Arad en tant que designer.

1 avis sur « Médiacité, un centre commercial durable pour une Liège qui renaît »