Directive européenne

Directive européenne pour des bâtiments autosuffisants en énergie et sans émissions de CO2

Une ambitieuse directive européenne sur l’efficacité énergétique des bâtiments vient d’être adoptée : à partir du 1er janvier 2019, chaque nouveau bâtiment de l’Union européenne devra être autosuffisant en énergie et ne pas émettre de gaz à effet de serre. Il appartient maintenant au Conseil des ministres de l’adopter enfin. En outre, la directive prévoit également que les États membres fixent leurs propres objectifs pour les bâtiments existants. https://www.ademe.fr/expertises/batiment/elements-contexte/politiques-vigueur/dossier/lunion-europeenne/directives-europeennes

La consommation d’énergie domestique en Espagne représente 20 % du total, un pourcentage qui s’élève à 40 % dans l’ensemble de l’UE. Après les précédentes mesures de réduction des coûts déjà mises en œuvre et en vigueur, comme celle qui, en Espagne, oblige les nouveaux bâtiments à utiliser l’énergie solaire pour chauffer l’eau sanitaire, il s’avère que les nouveaux bâtiments consomment actuellement entre trois et cinq litres de combustible par an et par mètre carré de chauffage. Les anciens, beaucoup plus : 25 litres.

Bien qu’avec la crise la demande d’électricité se soit effondrée (en Espagne, plus de 13% en avril), cela est principalement dû à la baisse de la production dans le secteur industriel. La consommation dans les foyers reste plus ou moins la même, et la réduire est l’objectif européen dit 20/20/20 : d’ici 2020, réduire les émissions de CO2 de 20% et que 20% de l’électricité soit issues de sources renouvelables.

Loi Européenne

D’ici 2010, tous les États membres de l’UE devront fixer des objectifs minimaux d’efficacité énergétique pour les bâtiments neufs et existants. On estime que la mise en œuvre de ces mesures d’efficacité énergétique permettra d’économiser entre 60 et 80 millions de tonnes d’équivalent pétrole d’ici 2020 (avec une réduction de 6 % de la consommation) et de réduire de 200 millions de tonnes les émissions (4 à 6 %). En termes de création d’emplois, ils devraient créer plus de 400 000 nouveaux emplois.

Le physicien Charo Heras, directeur de la recherche en efficacité énergétique des bâtiments au CIEMAT, qui est dans le métier depuis de nombreuses années, commente :

Il est dommage qu’en Espagne, nous n’ayons pas de conscience énergétique. Lorsque je rencontre des ménagères, des constructeurs ou des fabricants, ils me disent que lorsqu’ils achètent une maison, ils regardent le carrelage, l’antenne parabolique, les salles de bain…, et les installations et les matériaux ? Ils ne se soucient de rien. J’espère que maintenant, en période de vaches maigres, les gens commenceront à s’inquiéter de ces questions et que l’efficacité énergétique sera intégrée dans les plans de réhabilitation des vieilles villes. Leurs maisons ne répondent pas aux conditions d’habitabilité ou de confort.

Vous pourrez trouver un autre article sur l’europe ici :https://www.energiefacile.fr/mediacite-un-centre-commercial-durable-pour-une-liege-qui-renait/.