Composition et caractéristiques du gaz naturel russe

Contrairement à ce que l’on pense, le gaz naturel russe ne représente que 21% (en 2019) de nos imports de gaz naturel. Le reste du gaz provient de Norvège (43% en 2019), des Pays-Bas, du Nigeria, d’Algérie, du Qatar…

Le gaz russe reste néanmoins très intéressant car il prend de plus en plus de place en France. La part de gaz russe est rapidement passé de 10% à 21% pour plusieurs raisons :

  • Premièrement, le réchauffement climatique à permis l’exploitation de nouveaux gisements de gaz naturel russe et la construction de gasoduc (le sol n’étant plus gelé).
  • Deuxièmement, nos sources historiques de gaz naturel se tarissent (Algérie, Pays-Bas, mer du nord).
  • Dernièrement, les autres pays européen étant grand demandeur de gaz, la Russie à sus améliorer les relations (plus ou moins diplomatiquement) afin de renforcer les routes du gaz.
43% Norvège
11% Pays Bas
8% Algérie
21% Russie
17% autres
SOeS, BP Statistical Review of World Energy (Juin 2019)

Caractéristiques du gaz naturel russe

Le gaz naturel russe est un gaz dit H, il est hautement calorifique. Ainsi il est assez riche en hydrocarbure lourd, ce qui lui permet cette spécificité.

Il est uniquement acheminé par gazoduc à travers l’Europe contrairement à d’autres gaz comme les gaz africains (Égypte, Nigeria, Algérie) qui sont liquéfiés. Ils sont donc exempts d’hydrocarbures lourds.

Capacité calorifique

La capacité calorifique de ce gaz est bonne comme tous les gaz H. Le gaz russe a un PCS (Pourvoir Calorifique Supérieur) de 41 000 kJ/Nm3 et un PCI de 37 000 kJ/Nm3.

En kWh/Nm3, cela fait donc un PCS de 11.4 kWh/Nm3 et un PCI de 10.3 kWh/Nm3.

Indice de Wobbe

L’indice de Wobbe représente la quantité d’énergie émise pour une pression de gaz donnée. Donc deux gaz ayant des PCI et PCS différent développeront la même quantité de chaleur si il sont dans le même brûleur alimenté à la même pression.

Il se calcule en divisant le PCI par la racine de la densité, le tout dans des conditions normales (0°C et pression atmosphérique au niveau de la mer).

En France, l’indice de Wobbe doit être compris entre 13.5 et 15.7 kWh/Nm3. Son indice est de 14.5 kWh/Nm3.

Caractéristiques massiques

Les caractéristiques massiques du gaz naturel russe sont les suivantes :

  • Masse volumique : 0.79 kg/Nm3
  • Masse molaire : 17.7 kg/kmol
  • Facteur de compressibilité Z : 0.997
  • Densité : 0.6

Composition du gaz russe

Voici la composition typique du gaz naturel russe qui arrive à nos frontières. Cette composition est très proche de la composition du gaz russe délivré par gazoduc en Allemagne.

Composé du gaz naturelMasse molaire (kg/kmol)Teneur molaire
Méthane (CH4)16.04390.77%
Éthane (C2H6)30.0705.51%
Propane (C3H8)44.09560.64%
Diazote (N2)14.00671.25%
Dioxyde de carbone (CO2)44.0091.25%
n-butane (n-C4H10)
(Normal butane)
58.1240.06%
iso-butane (i-C4H10)
(Méthylpropane)
58.1240.06%
n-Pentane (n-C5H12)
(Normal pentane)
72.1510.01%
iso-Pentane (i-C5H12)72.1510.01%
neo-Pentane (neo-C5H12)72.1510.00%
n-Hexane (n-C6H14)86.178Traces
iso-Hexane (i-C6H14)86.178Traces
cyclo-Hexane (cyclo-C6H14)84.162Traces
Autres hydrocarbure plus lourdsTraces
Helium (He)4Traces
Dihydrogène (H2)2.0160.01%
Argon (Ar)39.95Traces
Dioxygène31.999Traces
Composition typique du gaz russe

Il faut bien garder à l’esprit qu’il y a une multitude de gaz naturels russes, certains comme celui de Urengoï, montent à des teneurs en méthane bien supérieures à ce que l’on a l’habitude de voir, avec une composition à 98% de CH4.

N’oubliez pas, les énergies fossiles ne sont pas un bon pari pour votre indépendance énergétique ou pour faire baisser vos factures. Retrouver notre article sur les poêles à bois qui sont une bien meilleure option en terme de résilience.

Cheminement et pgisement du gaz russe occidental
Cheminement du gaz russe https://www.gazprom.com/projects/yuzhno-russkoye/

1 avis sur « Composition et caractéristiques du gaz naturel russe »