Économisez sur la VMC avec le CEE BAR-TH-127

Zone climatique des CEE
Certificat d'économie d'énergie Financement

Introduction aux fiches standardisées des primes CEE et à la BAR-TH-127

La fiche d’opération standardisée BAR-TH-127 aussi appelée prime CEE VMC, fait partie de l’attirail des fiches CEE pour le particulier. Elle permet de financer une partie de l’achat d’un système de ventilation simple flux en passant sur de l’hygroréglable.

Les installateurs et les différents professionnels du domaine utilisent le CEE ventilation pour proposer des dispositifs tels que la VMC à 1 € ou la ventilation à 1 €. Afin de proposer une subvention si importante, ils cumulent d’autres aides (ADEME, ANAH…) et divers crédits d’impôt.

Les CEE ou certificats d’économie d’énergie

Les CEE sont un dispositif adopté par plusieurs États européens, notamment la France, visant à limiter les émissions de CO2. Les deux acteurs de ce dispositif sont :

  • D’un côté, les fournisseurs d’énergie carbonée doivent acheter des CEE pour compenser le CO2 émis par la vente d’énergie carbonée. On retrouve comme obligés :
    • Les vendeurs de fioul ou de gaz pour le chauffage : TOTAL, ENGIE, EDF…
    • Les vendeurs de carburant tels que TOTAL, SHELL, BP, LECLERC, CARREFOUR, AUCHAN…
  • D’un autre côté, les vendeurs de certificats, soit les personnes ou entités qui ont économisé de l’énergie, créent des CEE en réalisant des travaux de rénovation.

Il y a ensuite une bourse entre ces deux acteurs qui fixe le tarif du CEE, plus précisément du kWh cumac. Les uns devant obligatoirement acheter pour compenser l’émission de CO2 et les autres voulant vendre au meilleur prix.

C’est aujourd’hui un dispositif qui avantage les fournisseurs d’énergie avec un prix du kWh cumac bas. Il est donc aujourd’hui impossible de faire refaire sa VMC pour seulement 1 euro avec ce seul dispositif.

Les différentes ventilations

La ventilation d’un logement peut se faire avec plusieurs types de systèmes :

La ventilation naturelle

C’est la plus simple des ventilations. Elle est réalisée par la perméabilité des différentes menuiseries, toitures, murs. Elle ne contrôle pas le débit, qui varie en fonction du vent ou de la différence de température avec l’extérieur. En cas de problème de conception ou si elle est insuffisante, des problèmes de moisissure apparaîtront.

L’utilisation du CEE BAR-TH-127 sera ici très intéressante, car cela vous apportera de grosses économies en chauffage. Il faudra par contre réaliser des travaux pour intégrer les réseaux de ventilation.

La ventilation simple flux (VMC)

La ventilation simple flux se base sur le principe de la maîtrise du débit d’air sortant. Le principe est le suivant :

  • On extrait de l’air dans les pièces humides : salle de bain, cuisine, toilette, cellier ;
  • On laisse l’air extérieur rentrer par dépression, par les grilles de ventilations prévues à cet effet et par les fuites ;
  • Les entrées d’air sont disposées dans les chambres et le séjour.

L’extraction d’air se fait en théorie à débit fixe. Cependant, en fonction des conditions extérieures, celui-ci varie.

Il est aisé de réaliser des travaux pour passer sur la BAR-EN-127 en ventilation hygroréglable, car le réseau de ventilation et les entrées d’air sont existants.

La ventilation simple flux autoréglable

La ventilation autoréglable fonctionne sur le même principe que la ventilation simple flux, mais corrige la variation de débit d’extraction en fonction des conditions extérieures. On reconnaît ce système au niveau des bouches d’extractions, car elles ont en général une membrane souple. Des systèmes à palette existent également, avec ou sans tirette.

Bouche de VMC autoréglable
Exemple de bouche VMC autoréglable Aldès

La ventilation simple flux hygroréglable type A (VMC hygro A) compatible BAR-TH-127

Le système fonctionne de manière similaire à la ventilation simple flux. Les grilles d’entrée d’air sont classiques sans éléments de régulation.

En revanche, les bouches d’extraction sont hygroréglable, c’est-à-dire qu’elles ont plusieurs fonctions :

  • Comme les bouches autoréglables, elles compensent les différentiels de pression pour fournir un débit au plus près du niveau nécessaire,
  • Elles ont aussi un élément de mesure de l’humidité qui les force à laisser passer plus de débit si l’air intérieur est humide,
  • Elles ont en général un système de forçage du débit : tirette, capteur de présence, interrupteur déporté pour être forcé à plein débit.

La VMC hygro A rentre dans le périmètre de la fiche standardisé prime CEE BAR-TH-127.

La ventilation simple flux hygroréglable type B (VMC hygro B) compatible BAR-TH-127

Le système fonctionne de manière similaire à la ventilation simple flux hygro B. Les grilles d’entrée d’air sont elles aussi hygroréglables, mais sans système de forçage au débit maximum.

C’est le système le plus avancé en simple flux. Il s’adapte au mieux aux variations d’humidités (qui reflètent l’occupation du logement).

Bouches des systèmes de VMC hygro B
Grille d’entrée d’air et bouche d’extraction VMC hygro B utilisé pour la fiche BAR-TH-127

La VMC hygro B rentre dans le périmètre de la fiche standardisée prime CEE BAR-TH-127.

La VMC double flux à récupération de chaleur compatible BAR-TH-225

La ventilation double flux est le système le plus performant. Ce système est régulièrement utilisé pour des bureaux, mais il est également utilisé en habitat avec la fiche standardisée « BAR-TH-225 Système de ventilation double flux autoréglable ou modulé à haute performance ».

Son principe est de récupérer la chaleur ou la fraicheur de l’air extrait pour préchauffer ou pré-refroidir l’air neuf nécessaire au renouvellement d’air.

L’efficacité de ce système est très variable. Elle va de 50 % pour un échangeur courant croisé compact à 90-95 % pour des échangeurs à contre-courant moderne utilisé dans les maisons passives, c’est-à-dire des maisons qui nécessitent très peu de chauffage.

Le principal inconvénient de ce système est l’encombrement, il faut mettre en place tout un réseau de gaines et trouver un emplacement pour mettre en place l’échangeur.

Le mode de calcul de la prime CEE VMC BAR-TH-127

Présentation de la BAR-TH-127

Conditions / limites

La fiche CEE BAR-TH-127 ne peut générer des CEE que sous certaines conditions (cas habitat individuel) :

  • Applicable aux bâtiments existant, logement individuel et collectif ;
  • L’efficacité du caisson de ventilation doit être au minimum de classe B (la classe A étant meilleure, est aussi possible) ;
  • La puissance absorbée pondérée du caisson doit être inférieure à 15 WThC/(m3/h) (configuration T4 avec WC séparé) ;
    • Cette puissance correspond à une puissance moyenne (22h en petite vitesse et 2h en grande vitesse) ramené au débit d’air.
  • La durée de vie conventionnelle de ce système est de 17 ans.

Mode de calcul de la prime CEE VMC BAR-TH-127

Le mode de calcul pour déterminer le nombre de kWh cumac est le résultat du produit des termes suivants :

Zone climatique

En fonction de la zone climatique, la base kWh cumac est la suivante :

  • H1 : 31 600 kWh ;
  • H2 : 25 900 kWh ;
  • H3 17 200 kWh.
Carte des zones climatiques, la zone H1 regroupe le nord et l'est, la zone H2 regroupe l'ouest et une partie du sud et la zone H3 regroupe le sur méditerranéen et la corse
Carte des zones climatiques

Facteur correctif surface habitable

En fonction de la surface habitable (valeur déclarée), un coefficient correcteur s’applique.

  • Surface < 35 m2 habitable : 0.3 ;
  • 35 m2 ≤ surface habitable < 60 m2 : 0.5 ;
  • 60 m2 ≤ surface habitable < 70 m2 : 0.6 ;
  • 70 m2 ≤ surface habitable< 90 m2 : 0.7 ;
  • 90 m2 ≤ surface habitable < 110 m2 : 1.0 ;
  • 110 m2 ≤ surface habitable < 130 m2 : 1.1 ;
  • 130 m2 ≤ surface habitable : 1.6.

Correctif R du type de système

En fonction du type de système (hygro A ou B) et du type de caisson de ventilation, le coefficient R est de :

  • VMC simple flux hygroréglable type A avec un caisson basse consommation : 0.9 ;
  • VMC simple flux hygroréglable type B avec un caisson basse consommation : 1.

Résultat du calcul et taille de la prime CEE

En effectuant le produit de ces 3 coefficients, vous obtiendrez le nombre de kWh cumac de la fiche CEE. Vous pourrez ensuite vous faire racheter cette prime CEE à un tarif aux environs de 0.8 c€/kWh cumac (tarif 2020 pour les CEE classique et précarité).

Quelques liens vers nos autres articles sur le CEE :

Tout les CEE sont compatible et cumulable avec le dispositif MaPrimeRénov’.